Aucun produit dans le panier.

DVOŘÁK // Quatuor américain – Quintette à cordes op.97

Quatuor Talich,

Ces deux pages miraculeuses sont le prélude à la dernière pièce composée sur le sol étranger, en 1895.

10,00 

Livraison estimée le 01/12/2021

- +

Description

Spillville est une petite ville de l’Iowa. Dans cette localité, Dvořák compose du 8 au 23 juin 1893 le quatuor à cordes en Fa majeur qui deviendra son plus célèbre opus de musique de chambre. À des milliers de kilomètres de sa patrie, cette partition, comme la Symphonie du Nouveau Monde composée quelques semaines plus tôt, demeurent les seuls liens qui le rattachent à sa Bohême natale. En effet, l’année précédente, Dvořák était arrivé à New York où il avait accepté de prendre la direction du nouveau conservatoire national de musique, répondant ainsi à l’invitation de sa fondatrice, Jeannette Thurber. En Amérique, il est condamné à la découverte d’un continent, ce qu’il entreprend bien modestement sur la côte Est, de 1892 à 1895. Rapidement lassé par le vacarme de New York, il choisit de s’installer au sein de la petite communauté tchèque de Spillville. Loin de sa patrie, il vit les honneurs qui lui sont prodigués comme un exil doré.

Les immenses partitions qui voient le jour durant cette période revêtent un indéniable caractère thérapeutique, qu’il s’agisse du Quatuor opus 96 ou bien du Quintette opus 97. Dans les années 1890, les communautés indiennes et noires sont étrangères les unes aux autres, mais les harmonies et les rythmes nouveaux subjuguent Dvořák. Il les emprunte, les colore, les transforme comme il l’a toujours fait avec les sources folkloriques de sa propre culture d’Europe centrale.

Quatuor à cordes n° 12 en Fa majeur, « américain », op.96 (1894)

 

  • Allegro ma non troppo 9’36
  • Lento 7’49
  • Molto vivace 3’47
  • Finale. Vivace ma non troppo 5’25

Quintette à cordes en Mi bémol majeur, op.97 (1895)

 

  • Allegro ma non tanto 8’59
  • Allegro vivo 5’46
  • Larghetto 9’51
  • Finale. Allegro giusto 7’49

 

Le Quatuor Talich évolue depuis près de cinquante-cinq ans dans une prestigieuse lignée de musiciens et représente l’art musical tchèque à travers le monde.

Derrière un nom de légende, le Quatuor Talich nouvelle génération s’offre depuis 1998 une seconde jeunesse menée par Jan Talich Jr. qui a repris de son père les rênes du Quatuor entouré de musiciens talentueux. L’avenir leur appartient désormais, un avenir qu’ils ne peuvent envisager sans tenir compte de la tradition.
En cinquante ans, les Talich ont révélé un style, une approche, une philosophie de la musique que les nouveaux membres perpétuent et font fructifier.

Renaissance au sein d’une multitude de jeunes quatuors, les Talich sont aujourd’hui une « référence ».

Principalement dans les répertoires où le quatuor se doit d’avoir une longue approche des œuvres (Beethoven, Schubert, Mendelssohn, Ravel, Debussy) comme dans celui où la tradition orale est une vraie marque de la transmission (Dvořák, Chostakovitch, Janáček).

Peu de quatuors ont un tel répertoire en héritage et sont capables de le faire vivre pendant aussi longtemps.
Les Talich sont uniques ; ils sont aujourd’hui dans l’enthousiasme du renouveau et ne déçoivent jamais.
Ce sont des grands et ils sont plus que jamais de notre époque !

La Dolce Volta a acquis auprès du prestigieux label français Calliope l’intégralité du catalogue du Quatuor Talich et le ré-édite dans des packagings luxueux et 100% remastérisé.

Service client

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions

a

Cadeau offert

Pour toutes commandes supérieure à 50 €

Paiement

Paiements 100% sécurisés / Protocole sécurisé SSL

a

Livraison rapide

Expédition en 24/48H dès sa réception en COLISSIMO DIRECT

Newsletter La Dolce Volta

Pour les amoureux de la musique classique, recevez nos dernières créations et profitez d'offres exclusives (un à deux envois par mois)
INSCRIPTION
close-link