KALLIWODA / Quatuors à cordes n° 1 à 3

Quatuor Talich

Il est rare de sortir d’un magasin avec un disque sous le bras dont on ignorait l’existence…

Compositeur et violoniste virtuose Tchèque, né en 1801 et mort en 1866, Johann Wenzel Kalliwoda joua dans l’orchestre de Ständetheater de Prague que dirigeait Carl Maria von Weber. C’est peu dire de ses compétences musicales… Il fut par la suite un chef d’orchestre recherché pour la rigueur et la musicalité de sa direction. Côté musique, il laisse une œuvre abondante dans tous les genres musicaux mais c’est surtout sa musique de chambre qui retient l’attention.
Dans ses quatuors, on dévoile non pas le créateur obnubilé par Beethoven, comme on le rencontre dans ses symphonies, mais un post-mozartien inventif, pour lequel, au sein du quatuor, le premier violon sera progressivement amené à s’émanciper. Dans ces œuvres datant de 1835, 1836 et 1838, on retrouve son jaillissement, la force de son assise rythmique. On est aussi en présence de l’inventeur musical un peu “fou”. Partout des mélodies superbes et des rythmes fougueux vous assaillent littéralement et il est incompréhensible que ces trois œuvres – Quatuors n° 2 et 3 surtout – n’occupent pas une place prépondérante au cœur du répertoire.

Création de site web