Pascal Amoyel

“L’inspiration divine”

 

DR La Dolce Volta (© Bernard Martinez)

Pascal Amoyel montre très tôt des aptitudes pour l’improvisation au clavier sans l’avoir encore étudié. A dix-sept ans, après un baccalauréat scientifique, il se consacre entièrement à la musique. Il obtient une Licence de concert à l’Ecole Normale de Musique de Paris puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient en 1992 les Premiers Prix de piano et de musique de chambre. La même année, il devient Lauréat des Fondations Menuhin et Cziffra, puis remporte le Premier Prix du Concours International des Jeunes Pianistes de Paris. Il se perfectionne auprès de György Cziffra, Lazar Berman, Aldo Ciccolini, Pierre Sancan, Daniel Blumenthal, Charles Rosen…
En 2005, il remporte une Victoire de la Musique dans la catégorie « Révélation soliste instrumental de l’année ». Il est amené à se produire en récital sur les plus grandes scènes d’Europe – Philharmonie de Berlin, Cité de la Musique, Salle Pleyel à Paris, Bruxelles, Amsterdam…-, aux Etats- Unis, au Canada, en Russie, en Chine et au Japon ou en soliste avec l’Orchestre de Paris (enregistrement d’un DVD), l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre Symphonique de la Radio Nationale Bulgare, l’Orchestre Symphonique d’Etat de Moscou…
En 2009, son enregistrement « Harmonies Poétiques et Religieuses » de Liszt a été élu par la chaîne Arte parmi les 5 meilleurs disques de l’année. En 2010, à l’instar de Nelson Freire et de Martha Argerich, Pascal Amoyel est récompensé par un Grand Prix du Disque décerné par la Société Fryderyk Chopin à Varsovie pour son intégrale des Nocturnes de Chopin.

Compositeur, il est Lauréat de la Fondation d’Entreprise Banque Populaire 2010. Il est également Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres et s’est vu décerner par la Licra le Prix Jean Pierre-Bloch récompensant un artiste et son oeuvre dans son rapport aux Droits de l’Homme.

Création de site web Création de site internet