Aucun produit dans le panier.

DEBUSSY // 12 Études

Philippe Bianconi,

Philippe Bianconi offre de ces pages tardives mais essentielles une lecture claire et limpide, servie par une énergie remarquable.

20,00 

Livraison estimée le 16/04/2021

- +

Description

Au-delà de leur défi technique redoutable, voire expérimental, les Etudes — dédiées à Chopin, que Debussy vénérait —, se révèlent sous ses doigts, poésie, rythme et couleur. En complément de programme, les deux pièces ultimes de son œuvre, ainsi que celles de la suite tirée du Martyre de saint Sébastien, montrent un visage différent de Debussy, spirituel, dépouillé et poignant.

Douze Études pour le piano

  • Pour les « cinq doigts » – d’après Monsieur Czerny. Sagement 03’17
  • Pour les tierces. Moderato, ma non troppo 03’38
  • Pour les quartes. Andantino con moto 05’06
  • Pour les sixtes. Lento 04’13
  • Pour les octaves. Joyeux et emporté, librement rythmé 02’54
  • Pour les huit doigts. Vivamente, molto leggiero e legato 01’49
  • Pour les degrés chromatiques. Scherzando, animato assai 02’23
  • Pour les agréments. Lento, rubato e leggiero 05’22
  • Pour les notes répétées. Scherzando 03’28
  • Pour les sonorités opposées. Modéré, sans lenteur 05’25
  • Pour les arpèges composés 04’54
  • Pour les accords. Décidé, rythmé, sans lourdeur 04’54
  • Élégie 02’21

Le Martyre de Saint Sébastien – Suite pour piano (Transcription André Caplet)

  • La Cour des Lys – Prélude 03’59
  • Danse extatique 02’57
  • La Chambre magique 03’10
  • La Passion 04’07
  • Le Laurier blessé 02’18
  • Le bon Pasteur 02’37
  • Les Soirs illuminés par l’ardeur du charbon 02’25

PHILIPPE BIANCONI, PIANISSIMO - Le Figaro Magazine

On peut être un homme discret et un musicien hors pair. Avec cette belle sensibilité qu’ont ceux qui ne sont pas dans la démonstration.

RETOUR À DEBUSSY - Le Monde

Philippe Bianconi offre une interprétation intense et pudique des Études.

LA BEAUTÉ LISSSE D'UN MARBRE BLANC - Classica

Philippe Bianconi joue avec un grand soin du détail, soupesant chaque accord, écoutant chaque pédale, dessinant chaque phrase avec un amour que l’on devine immense.

DU GRAND ART - Diapason

Ne laissant rien au hasard, l’interprétation des Études de Debussy par Philippe Bianconi témoigne d’une connaissance approfondie du texte.

SUPRÊME ABOUTISSEMENT - concertclassic.com

Suprême aboutissement d’une approche qui, par-delà la totale maîtrise technique de ces pages redoutables, sait en dévoiler les richesses, d’une manière aussi singulière que convaincante.

DEBUSSY ULTIME - Artalinna

Philippe Bianconi interprète les Études comme les ultimes manifestations du génie de Debussy, jeu décanté, plein d’interrogations, pratiquant l’ellipse, qui cherche à faire danser les ombres mêmes. Un disque parfait, enserrant le plus secret de l’art de Debussy.

DES ABSTRACTIONS LYRIQUES - Froggy delight

Il y a chez Philippe Bianconi une pertinence du propos, une élégance, beaucoup de musicalité. L’articulation est nette. Il y a une puissance, une intensité dans le jeu, dans la profondeur du clavier, une clarté mélodique, rythmique, harmonique. Très beau !

LE DERNIER DEBUSSY - Artamag’

Sur un somptueux Steinway, Philippe Bianconi fait fi de toute réputation d’aridité des Études : d’une versatilité grisante, tour à tour fantasque et tendre, facétieux et lyrique, il fait éclater un feu d’artifice de couleur tout en rendant justice au caractère formidablement novateur du propos.

MAGISTRAL ET POIGNANT - Scherzo

Philippe Bianconi met tout son art de l’éloquence, tout en pudeur, dans ce nouvel album. Cet adieu de Debussy à la musique conclut magnifiquement un enregistrement où tout est savamment pensé, intimement senti, et poétiquement réalisé.

Depuis son succès au Concours Van Cliburn dans les années quatre-vingt, Philippe Bianconi mène une carrière internationale et poursuit son itinéraire musical, creusant patiemment son sillon loin de tout tapage médiatique.

Il a été salué pour son jeu « allant toujours au cœur de la musique et emplissant l’espace de vie et de poésie » (Washington Post) ; « son lyrisme et sa hauteur de vue….un jeu puissant, qui fait chanter le piano jusque dans la force et la virtuosité…une sonorité haute en couleur » (Le Figaro); « une musicalité et une maîtrise technique extraordinaires qui confèrent à la musique une fraîcheur, une immédiateté et une force de conviction rarement rencontrées » – (The Times – London)

Formé au Conservatoire de Nice, sa ville natale, par Simone Delbert-Février, Philippe Bianconi est le seul pianiste français d’envergure à s’être lancé dans les concours internationaux sans être passé par le Conservatoire de Paris. Ses prix au Concours International des Jeunesses Musicales à Belgrade, au Concours International Robert Casadesus à Cleveland et surtout au Concours Van Cliburn lui ouvrent les portes d’une brillante carrière américaine. Il se produit au Carnegie Hall de New York en 1987, puis joue avec de grands orchestres d’Amérique du Nord : Cleveland, Chicago, Los Angeles, Pittsburgh, Montréal. Sa carrière prend alors un essor international, et de Berlin à Sydney, de Pékin à Londres, de Paris à San Francisco on loue la poésie de son jeu et la beauté de sa sonorité.

Passionné de musique de chambre, il joue avec des partenaires prestigieux. Amoureux de la voix, il a gravé les trois grands cycles de Lieder de Schubert, La Belle Meunière, Le Voyage d’Hiver, Le Chant du Cygne avec le baryton Hermann Prey.

La publication de son disque des Préludes de Debussy chez La Dolce Volta a constitué l’un des événements discographiques de l’année 2012 avec une pluie de récompenses internationales et une nomination aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Enregistrement de l’année ».

Philippe Bianconi assure depuis 2014 la direction musicale du Conservatoire Américain de Fontainebleau (institution française ayant pour mission de mieux faire connaître la culture française à des étudiants étrangers dans les domaines réunis de la musique et de l’architecture) et succède à Philippe Entremont et Nadia Boulanger qui forma l’élite des compositeurs américains tels Aaron Copland, Elliot Carter, Virgil Thomson, Astor Piazzolla, Philip Glass ou Quincy Jones.

Service client

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions

a

Cadeau offert

Pour toutes commandes supérieure à 50 €

Paiement

Paiements 100% sécurisés / Protocole sécurisé SSL

a

Livraison rapide

Expédition en 24/48H dès sa réception en COLISSIMO DIRECT

Newsletter La Dolce Volta

Pour les amoureux de la musique classique, recevez nos dernières créations et profitez d'offres exclusives (un à deux envois par mois)
INSCRIPTION
close-link