Andre Isoir, La Dolce Volta

Voici la plus allègre et la plus pétillante des intégrales de l’orgue de Bach.

André Isoir nous subjugue par le crépitement de son toucher, le sens de la couleur, le jaillissement de l’ornementation, mais surtout par le travail incroyable du rythme, entre l’extrême dynamisme et le temps suspendu.

/
French (Fr)English (United Kingdom)

Copyright © 2012 La Dolce Volta