Wilhem Latchoumia // Prokofiev, Cendrillon

Wilhem Latchoumia

Mirages de l’enfance
Durant la Seconde Guerre mondiale, Prokofiev composa un nouveau ballet, Cendrillon, à partir de l’histoire de Charles Perrault. Dans la foulée, trois cycles pour le piano virent le jour. Il s’agit d’arrangements de plusieurs pièces du ballet. L’écriture est souvent virtuose, pleine d’ironie et de lyrisme à la fois.

Le pianiste Wilhem Latchoumia a choisi d’ordonner les pièces dans l’ordre du ballet afin d’en respecter la continuité narrative. Cela ne s’était pas fait jusqu’à présent.
Plus encore, l’interprète passionné par les répertoires rares et les esthétiques contemporaines les plus variées, a intégré dans le ballet de Prokofiev, quatre pièces du compositeur américain Henry Dixon Cowell. Ces partitions écrites entre 1912 et 1930 utilisent des procédés d’écriture et de jeu nouveaux pour l’époque, comme le fait de jouer sur les cordes de l’instrument.
Chaque pièce rythme ainsi les épisodes du ballet, offrant à l’imaginaire de chaque auditeur, de nouveaux horizons sonores.

 

Création de site web Création de site internet