André Isoir / L’Art de la fugue, BWV1080

André Isoir

275 ans après sa composition, L’Art de la fugue s’impose toujours en modèle d’une écriture à la rare maîtrise.

Acheter sur l'e-store
Livret

L’œuvre émeut encore, et, comme chaque grand classique, fascine à toute époque : à l’origine en raison de la complexité de « ces orgies de contrepoint », cent ans plus tard à cause de la déférence imposée par le modèle, aujourd’hui parce que la perfection totale pressentie reste inaccessible et que l’œuvre éparse demeure ouverte.

Non content de proposer une nouvelle organisation des fugues selon leur structure (le nombre de voix, leur forme, etc.), André Isoir joue en toute spontanéité, comme s’il s’agissait pour lui d’exprimer un plaisir ludique, un pur jeu de l’esprit. Son jeu virtuose, linéaire mais aussi intense, coloré et mystérieux transcende l’opposition entre austérité et séduction.

Création de site web Création de site internet