André Isoir / BACH, Intégrale de l’œuvre d’orgue

André Isoir

Réalisée pour Calliope de 1975 à 1991, la version d’André Isoir de l’œuvre pour orgue intégrale de Jean-Sébastien Bach constitue une entreprise hors norme, unanimement encensée par la presse et le public.

Acheter sur l'e-store
Livret

Á la sortie de son premier CD consacré à Bach, André Isoir n’envisageait nullement de se lancer dans une intégrale. Mais son éditeur avait mentionné sur la pochette Volume I… « J’ai été piégé » disait-il avec humour. Ce fut une chance ! Il poursuivit en effet l’aventure, à un rythme serein, le sien. C’était en 1975. Les grands Préludes et Fugues, les Sonates en trio, l’Orgelbüchleinenregistrés à Aurich, Frankfurt, Esch-sur-Alzette obtinrent un immense succès, renforcé par des prises de son exceptionnelles. On sait la suite… Les enregistrements se sont succédés, s’orientant inéluctablement vers une intégrale… qui s’acheva en 1999 avec L’Art de la Fugue.

Indisponibles depuis 2008, La Dolce Volta nous rend en 15 CD à prix doux des interprétations légendaires pour leur toucher et leur ornementation magiques, pour une diction qui sculpte le temps avec une souveraine élégance et intériorité mis désormais en valeur par un habillage chic (remastérisation, présentation luxueuse, récente interview du maître, fiches organologiques).

Création de site web Création de site internet